Long silence...

21 mars 2013

... Pour cause de pédallage dans la semoule :-)

Nous sommes en train de déménager, encore..., de changer de pays.
Je barbote donc dans les soucis logisticoadministratifs, sur fond de grippe générale transformée en bronchite pour les filles de la famille.

Je prend donc une petite pause forcée et espère vous revenir bientôt (en pleine forme, hein!).

J'ai sur le feu plein de chouettes billets:
- la conférence de David Wolfe
- une vidéo "Comment se maquiller en 5 minutes pour les mamans pressées"
- des astuces anti-âge
- ...

A dans 2-3 semaines, le temps pour nous de migrer vers Dubai.

Portez-vous bien, gros bisous

Virginie, Maman bio débordée :-)

Un enfant qui ne mange pas ou peu... que faire?

4 mars 2013

J'aurais peut-être du appeller ce post: "comment éveiller la curiosité de vos enfants pour votre diner?"...

Je n'adhère pas avec l'idée de "forcer" nos enfants à manger. C'est pour moi un obstacle à ce qu'ils apprennent à considérer un repas de façon saine.
Quand au fait de menacer, de faire du chantage au dessert, de marchander, ou pire encore d'ouvrir la bouche de force pour faire entrer la cuillère... je n'y pense même pas!

Mon fils a perdu l'appétit depuis un petit moment, trop de stress? la prévision d'un nouveau déménagement? le fait que les être aimés en Belgique n'étaient pas au top de leur forme? un petite grippe qui couve? ou juste pas trop faim?

Toujours est-il que la photo de nounou nature sur facebook m'a relancée sur un idée qui avait déjà germé dans mon esprit il y a peu: donner le choix aux enfants de manger ce qui leur goûte sur le moment, et toujours mettre à table quelque chose dont vous êtes certains qu'ils aiment en plus de nouvelles saveurs.

Donc le diner de ce soir: riz avec des lentilles, a pris des allures de buffet dégustation.

De gauche à droite:
des graines de tournesol, des dattes, des baies de goji, du concombre
du céleri, des noix de cajou, des pommes, du riz avec de la levure de bière
du concombre, des lentilles, des raisins secs et des olives


Verdict positif: "c'est bon", et le "beurk" a disparu sous la curiosité... On va donc recommencer, ou même en faire une habitude!

Cette intolérance aux enfants...

3 mars 2013

En Europe, les gents sont intolérants aux enfants. Ils ne supportent pas le moindre bruit, les trouvent dérangeants au restaurant (on vous planque dans un petit coin), vous regardent de travers quand vous prenez le temps de comprendre l'inconfort de votre petit quand il pique une colère,...

Dans le train il y a quelques jours, les enfants étaient agités et tristes d'avoir dit au revoir à la famille, de se lancer dans un trajet de plus de 20 heures et de voir leur maman fatiguée...

Eh bien j'ai failli me faire casser la figure par un militaire au bord de la crise de nerfs, qui m'a proposé de faire la frayeur de leur vie à mes enfants comme il ne les reverrait plus jamais... Et une vieille dame m'a conseillé de les emmener voir un médecin parce que "ce n'est pas normal vous savez".

Dans la file d'attente à la douane à l'aéroport un petit s'est vu administrer une claque parce qu'il ne restait pas silencieux, et puis sa mère l'a menacé de lui en "coller une devant tout l'univers".
Mon désarroi était grand quand mon fils m'a demandé pourquoi il allait en avoir une devant tout l'univers... lol

Arrivés en Afrique du Sud, j'ai reçu de l'aide spontanée, on était compatissants devant mon statut de maman voyageant seule avec ses petits et les enfants recevaient des sourires de toutes parts... Le soulagement!!

Le respect de la mère est grand. On ne vous appelle pas "madame" mais "maman" (mom, enfin mam)

Non, nos enfants ne sont pas anormaux d'être pleins de vie. Oui, ils ont aussi le droit d'être stressés et tristes.

C'est la société européenne qui a un problème, pas nous! Vieux cons (c'est un peu excessif mais une partie de moi le pense :-)

Vous savez qu'ici, parce que vous avez des enfants, on vous donne la meilleure table au restaurant, que vous pouvez passer dans la file prioritaire à la douane, que si vous avez besoin d'un coup de main, il suffit de demander... quand on ne vous le propose pas avec le sourire!

Quel appareil choisir quand on veut faire du jus frais maison? Centrifugeuse ou jazz-max / oscar?

3 mars 2013

Quand il s'agit de choisir un moyen de produire son jus frais fait maison, il faut bien réfléchir... c'est un investissement!

J'ai la chance d'avoir pu tester les deux solutions, à savoir la centrifugeuse et l'extracteur de jus comme le jazz-max ou le oscar.

Voici un inventaire des avantages et inconvénients des deux solutions:


La centrifugeuse:
- fonctionne vite, les jus sont très vite faits surtout si on choisit un modèle comme le mien qui a une très large entrée pour mettre les pommes en entier
- est très bruyante, il ne faut pas espérer faire du jus quand les enfants dorment sauf s'ils ont un sommeil de plomb
- est très efficace pour les pommes, concombre, carottes,... tout ce qui a "de la matière"
- est peu, voire pas efficace pour les verdures commes les épinards ou l'herbe de blé
- n'est pas très chère
- se trouve facilement d'occasion
- ne fait "que" du jus
- est une misère à nettoyer!!



Le jazz-max ou le oscar:
- fonctionne lentement, surtout à cause de son entrée de petit diamètre, il faut donc couper les fruits et légumes avant de faire le jus
- est très silencieux
- est efficace pour "tout", surtout pour les verdures et l'herbe de blé, c'est impressionnant!
- est cher (environ 300 euro) et ne se trouve pas facilement d'occasion
- peut faire du beurre de noix, idéal pour faire de la glace à partir des bananes gelées, a un adaptateur pour faire des pâtes
- se nettoie en 2 temps 3 mouvements



Tout dépend donc de quel jus vous voulez faire, de quelle quantité, quelle fréquence,...
Si vous êtes pressée le matin ou si vous aimez faire calmement le jus le soir pour le lendemain matin...


Je crois que pour des utilisateurs occasionnels, une centrifugeuse fait tout à fait l'affaire, surtout si vous faites le dimanche les jus pour toute la semaine en les mettant au congélateur.

Si vous êtes un "juice addict", et que comme moi vous faites plusieurs litres de jus chaque jour, que vous voulez faire des jus très verts et faire pousser votre herbe de blé, alors le jazz-max vaut l'investissement.

Où se cache le gluten?

2 mars 2013

Nous avons supprimé de notre alimentation toutes les choses pouvant contenir du gluten: pain, pâtes, biscuits, ....

Mais, de temps en temps, j'ai eu la sensation de passer à côté de quelque chose...

Alors, je me suis achetée ce livre:
Dans l'objectif d'apprendre des choses... Je n'ai pas été déçue!


Première découverte: une farine sans gluten stockée à côté d'une farine contenant du gluten va être "contaminée", il faut les stocker dans des armoires séparées.

Seconde découverte: quand on est allergique au gluten, il est normal de développer petit à petit une intolérance au lactose (voilà pourquoi mon fils ne digère plus le fromage de chèvre...) et il faut faire attention à diversifier les aliments de remplacement (soja, amande, riz,...) pour ne pas voir une allergie se développer à cause de "trop" d'un seul aliment

Troisième découverte: comme pour le lait qui se cache dans de nombreux produits alimentaires sous des appellations diverses (par exemples: "arômes" ou "épices" est souvent synonyme de poudre de lait pour fixer le goût)


Alors? Quels sont les aliments à éviter en plus des céréales quand on veut manger sans gluten?

Je ne vais pas vous faire un copier/coller du livre, ce serait de mauvais goût, je vous invite plutôt à débourses les 5 euro qu'il coûte...

Par contre, voici les 3 aliments qui m'ont le plus surpris et qui raisonnent avec mes doutes par rapport à mon fils:
- les pâtes de fruits (à cause des agents anti-agglomérants)
- les charcuteries
- les épices en poudre, les sauces toutes faites et les cubes de bouillon


Nous voilà bien informés maintenant!


La soupe de potiron au four "dans son carrosse", sans lait ni gluten

2 mars 2013

Voici une recette tirée du livre de Barbara Kingsolver "Un jardin dans les appalaches".

Je l'ai adaptée à notre régime alimentaire sans laitages ni gluten.


C'est très facile à faire, il faut tout de même prévoir un récipient au cas où le potiron vous lâcherait en cours de cuisson pour ne pas avoir la soupe dans le fond du four, et avec un peu de chance et de l'expérience, vous pourrez même servir le tout dans le carrosse à table... Effet garanti!


Découpez une ouverture sur le haut du potiron et retirez les pépins avec une cuillère.
Frottez l'intérieur avec du gros sel.

Rissolez un gros oignon avec 3 gousses d'ail et une cuillère à café de graines de cumin à la poelle (émincez fin si vous ne pensez pas passer la soupe au mixer)

Mettez 1 litre de lait d'amandes (ou de bouillon, ou 1/2 lait amandes et 1/2 bouillon) dans le potiron avec l'ail et l'oignon, 3 graines de cardamome verte et un peu de thym.

Refermez le potiron en mettant un papier cuisson coincé sous le couvercle.

Commencez la cuisson à four chaud pendant 30-45 minutes, ensuite raclez délicatement l'intérieur de la courge avec une cuillère pour décoller la chair.

Ré-enfournez pour une heure, plus ou moins, jusqu'à ce que la chair du potiron soit molle et se fonde dans la soupe.





Proudly designed by Mlekoshi playground