Bilan sur "le passage aux lavables"

14 sept. 2013

Le point 47 de ma liste 101/1001 est de continuer l'effort pour passer un maximum d'objets en mode lavable. Mode lavable par opposition au mode jetable...

Voici un petit bilan de la situation...


Dans la cuisine:
- Les bouteilles d'eau ont cédé la place aux gourdes lavables. L'eau viendrait d'une carafe Brita si on était en Belgique mais ici, en Afrique, on achète des bidons de 20l consignés.

- L'essuie-tout (alias sopalin) a été remplacé par des carrés de la taille d'un coupon papier découpés dans de vieilles serviettes de bain
- Les éponges (nid à bactéries, en passant) sont elles aussi remplacées par des petites loques de récupération. On en a un petit stock qui permet d'en utiliser une par jour et puis de la laver. Vachement plus hygiénique!
- Les loques de nettoyage du sol sont aussi fabriquées comme ça, mais dans une autre couleur pour reconnaître qui essuie quoi.

- Plus de serviettes en papier, celles en tissu sont beaucoup plus belles.
- Nous achetons un maximum de produits en vrac, rangés dans des bocaux en verre. Les bocaux ont des tailles et des formes différentes, alors pour faire plus "joli", ils ont des étiquettes similaires.
- On cuisine beaucoup maison, les achats sont donc principalement des ingrédients de base en grande quantités: farine, panier de légumes, fruits secs, ... Tout plein d'emballages jetables non achetés.


Dans la salle de bains:

- Les cotons à démaquiller sont tout mignons et tout ronds, en bambou. Pas trop petits pour ne pas "disparaître" dans la machine à laver.

- On utilise un maximum de langes lavables. Mes deux enfants ne dorment pas bien s'ils n'ont pas une sensation sèche (le polar ne suffit pas), donc les langes jetables sont encore chez nous pour la nuit :-(
Pour ce qui est de l'HNI, c'est entre parenthèses pour l'instant, les coliques et les allergies alimentaires m'occupent déjà assez bien.
- Les petites fesses sont frottées avec des lingettes fait maison et du liniment. Une fois par jour, grand nettoyage au savon d'alep.
- Les grandes fesses ont elles aussi leurs lingettes. Vous savez qu'on consomme chacun 13kg de PQ par an en moyenne? Le papier toilette est toujours présent chez nous mais on peut choisir de ne pas l'utiliser. Et franchement, la version lavable est vachement plus douce, plus agréable et plus efficace... A tester, définitivement!

- Pour mon retour de couches précédent, j'ai testé les serviettes lavables. Un monde de différence: douceur, meilleure absorption... Une diva cup attend pour ce retour de couches-ci...

Question hygiène, on stocke tout dans des poubelles avec des petits sacs en filet, à sec, prélavage à froid et on lave à 40° avec des noix de lavage puis hop au sèche-linge. Tout ressort nickel. Les bactéries n'ont aucune chance face à la chaleur du sèche-linge.
De temps en temps un tour à 60° avec du vinaigre et sans noix de lavage pour retrouver douceur et absorption.
Ça consomme de l'eau? de l’électricité? ben oui... mais jamais autant que pour produire tout le papier que ça remplace...


Et les kleenex?
On a récupéré de bons vieux mouchoirs lavables des générations précédentes, infiniment plus doux. On a un stock suffisant pour les utiliser comme des jetables: on se mouche et puis à la lessive. Vive les vieux draps qui ont une seconde vie.

Un stock de tétras vient à bout de tous les petits accidents de tous les jours: burps lacté, jus reversé,...
Mes préférés sont ceux Imse vimse, plus doux que les autres, mais je dois reconnaître que les Ikea tiennent très très bien le coup.

Plus de post-it, les enveloppes reçues sont très bien pour faire les listes de courses.

Les bics jetables sont en cours éradication. Stylo et porte-mine sont bien plus chics.


Voilà, non, nous ne sommes pas des crades ni des écolos radicaux. Deux lessives de plus par semaine et on fait des économies en étant entourés de douceur...

Vous vous y mettez aussi? Comme ça on laissera peut-être quelques arbres à nos petits enfants...

Aucun commentaire:

Proudly designed by Mlekoshi playground