Le manque de formation du personnel soignant par rapport à l'allaitement

3 août 2013

Mon grand-père disait qu'il fallait choisir son médecin et ensuite lui faire confiance.

Malheureusement, quand il s'agit d'allaitement, peu de médecins et d'infirmières ont reçu une formation adaptée sur ce sujet.

L'oms (organisation mondiale de la santé) recommande un allaitement exclusif du bébé jusqu'à 6 mois (rien d'autre que du lait maternel pendant 6 mois) et un allaitement complété de solides jusqu'à l'âge de 2 ans.

Récemment, une pédiatre à qui je disais que ma fille de 20 mois était encore allaitée m'a regardée abasourdie et m'a platement lâché "il serait temps d'arrêter, non?".

Et ne parlons pas du co-allaitement (allaiter un enfant en étant enceinte ou allaiter un plus grand en même temps qu'un nouveau-né), peu de gens savent que c'est possible!

Et combien de mamans se sont vues imposer l'arrêt de l'allaitement pour prendre des médicaments qui ne passent pas dans le lait maternel...

C'est bien triste, quand on sait quels sont les bénéfices de l'allaitement pour un enfant.

Heureusement, des personnes de bons conseils sont disponibles dans de nombreux pays, grâce à la leache league, entre autres.

1 commentaire:

Tiphanya a dit…

Et dans un même service hospitalier aucune cohérence. Ma fille est née prématurée et a donc fait un mois de néonat'
Du côté du lait que je tirais j'ai tout entendu
- on ne donne que le lait tiré sur place sans "pasteurisation" (j'ai un doute sur ce que l'on faisait de mon lait)
- on ne donne que le lait "pasteurisé"
- il est interdit de donner mon lait donc uniquement de la préparation en poudre.
On apprend vite à reconnaître les infirmières pour ou contre même si officiellement elles ont un positionnement neutre. Et donc on sait à qui réclamer le prochain repas... Mais cela demande beaucoup trop d'énergie vu les circonstances.

Proudly designed by Mlekoshi playground