Notre grand, très grand, lit

24 juil. 2012

Nous avons pratiqué le co-dodo avec nos deux enfants dès la naissance. Par facilité, pas besoin de se lever la nuit, et par plaisir, celui de se réveiller tous ensemble le matin.
Étant sains d'esprit, ne consommant pas de somnifères ni de substances qui altèrent notre attention, et ayant veillé à faire de cet espace un endroit accueillant pour un nouveau-né (pas de "trou", d'espaces creux, de couverture trop épaisse au niveau de sa tête), on a constaté qu'on s'adapte très vite à la présence d'un petit bout'chou dans le lit.

Après 18 mois, notre grand avait demandé sa chambre. Elle était prête, il n'a eu qu'à s'installer dedans.

A l'arrivée de notre plus jeune, on a recommencé à co-dodoter.


Avec le déménagement, le stress, les changements, le fait que je suis seule avec les enfants presque une semaine sur deux, on est de retour à une situation "serrage de coudes" et gros câlins réconfortants. Tous les 4 dans un grand lit.

Pour que nous puissions tous dormir paisiblement en ayant suffisamment de place, on a mis 2 grands matelas ensemble.
Pour éviter les chutes nocturnes, faciliter l'accès au lit pour notre plus jeune et éviter les barrières (barreaux) de lit, on a posé ces matelas sur des sommiers directement sur le sol.

Comme il fait froid et qu'en Afrique du Sud, les maisons ne sont pas isolées du tout, on dort sous des couches de couvertures.
Le résultat est plein de moelleux, de douceur et de coussins.


Oui, mais... Et?.... Oh, je sens des tonnes de questions qui vous viennent à l'esprit. Ce n'est pas habituel comme façon de faire, certes. Mais on y est si bien :-)
Et puis, c'est si simple, si naturel... pour le moment. La future chambre "des enfants" existe, il n'y aura qu'à faire migrer le matelas quand ils auront envie de dormir à deux.



1 commentaire:

matelas pas cher a dit…

Ce que la famille se rapprocher. Mais alors, quand ils deviennent plus âgés, ils peuvent avoir du mal à dormir seul, non?

Proudly designed by Mlekoshi playground