Nous avons tous une vue différente de la réalité...

29 juin 2011

... et le fait de le savoir simplifie grandement la vie.

Rien qu'en se limitant au sens de la vue, lorsque nous regardons un objet, un paysage ou une personne, nous en percevons "notre vision".
Quelqu'un à côté de vous, regardant la même chose au même moment en percevra une autre "vision". Il portera son attention sur d'autres détails, ne verra probablement pas les couleurs comme vous, etc...

Alors quand ce sont les 5 sens qui interviennent, autant dire que ça complique encore les choses.
D'autant plus que le vécu personnel de votre interlocuteur va aussi entrer en compte dans la perception du message.


Il faut donc se rappeler qu'on porte tous des lunettes polarisantes (des lunettes qui ne nous transmettent que la vision de la réalité que nous voulons voir), ça simplifie grandement les interactions avec autrui et permet de relativiser les incompréhensions.

Et parfois, ça fait du bien à tout le monde de prendre le temps de chausser les lunettes de l'autre...

Passer aux lingettes lavables fait maison en désencombrant son armoire à linge

27 juin 2011

Je ne sais pas chez vous, mais chez nous c'est toujours la couche du haut de l'armoire à linge qui est utilisée. Les serviettes (essuies pour nos amis belges) et draps "craignos" (comprenez moches) sont dans le bas de la pile et ne sont jamais utilisés.


Nous sommes en pleine phase de désencombrement, on donne ou vend tout ce qu'on n'utilise pas, pour alléger notre intérieur et notre quotidien...

Donc, en bonne "décroissante en herbe", plutôt que d'acheter du tissu pour fabriquer des lingettes lavables pour le change de mes loustics, je me suis emballée à réutiliser ces moches essuies (oui, je suis belge :-) ) et le résultat est tout aussi agréable.
Avantage, on peut créer un nombre de lingettes suffisant pour attendre de faire tourner une machine complète avec.


Nous sommes aussi dans une phase de "passage global aux lavables", avec comme objectif de limiter le volume de nos ordures et de bannir un maximum d'objets à usage unique de notre quotidien. C'est par ailleurs aussi bon pour les finances que pour l'environnement...
Je vous ferai d'ici peu un post plus étendu sur le sujet avec un bilan de tout ce qui est devenu "lavable" chez nous.


Tant qu'à découper de l'essuie (ce qui fait des tonnes de peluches, je vous préviens d'avance), autant le faire en production industrielle :-).

On a donc en cours de fabrication des lingettes pour enfant, des sopalin (alias essuie-tout dans notre plat pays), des substituts d'éponge de vaisselle et.... des lingettes pour adultes (tendrement appellées "torchettes" chez la famille d'hiver) pour remplacer le PQ des petits pipis de fille.

J'ai encore du boulot sur la planche :-) ...


Voici les lingettes pour petites et grandes fesses:
(le rose mochissime est dû à une coloration ratée, ils devaient ressortir rouge mais je n'avais pas mis assez de colorant :-( )


et le sopalin (essuie-tout) lavables avec sa petite soeur, le substitut d'éponge:


La suite sera avec les draps de lit qui ont perdu leur prime fraîcheur, qui vont se réincarner en mouchoirs lavables. Pareil, l'idée est de faire un volume suffisant pour pouvoir les utiliser comme des jetables (comprenez on se mouche et on jette).

Un mois sans achats, cap? ou pas cap?

26 juin 2011

Dans notre recherche de simplicité, nous nous sommes fixés le défi de faire un mois "sans achats".

Kesako?
Pendant un mois (ici, ce sera le mois de Juillet), nous n'allons faire que des achats pour faire fonctionner le quotidien (nourriture, produits de base,...), aucun achat "plaisir" ou "envie".

Quel est l'objectif?
En notant dans un petit carnet les envies non assouvies pendant tout ce mois, nous aurons une vision plus claire de tous ces petits craquages qui, mis boût à boût, plombent le budget.

Rendez-vous dans un mois pour le débriefing...

Nous sommes les modèles de nos enfants

3 juin 2011

L'enfant se construit par mimétisme, il imite les comportements qu'il voit et les assimile par l'imitation.


Il est donc illogique d'espérer voir son enfant dire "bonjour", "merci", "s'il te plaît", si vous ne le faites pas vous même.


Plus encore, votre façon de gérer les conflits et les tensions va être déterminante sur le message qu'il va assimiler:
- celui qui crie le plus fort gagne (quand on élève la voix pour parvenir à ses fins)
- celui qui est le plus fort physiquement gagne (quand on leur arrache des mains des objets ou si on les menace d'une fessée,...)
Et après vient la reproduction relativement fidèle du message: un enfant qui aboie au lieu de parler, qui frappe,...


De la même façon, si vous ne l'écoutez pas quand il vous parle ou vous appelle ("oui, oui, chéri") ou que vous n'accordez pas d'attention à ses refus, il ne pourra pas avoir appris à vous écouter et à respecter vos "non".
Attention, je ne dis pas qu'il faut un enfant roi, je dis juste qu'il faut lui accorder de l'attention sans oublier qu'au final ce sont papa et maman qui décident. 


Je peux vous citer de nombreux exemples, et faire un post de 4 pages, mais je suis sûre que vous avez compris que cette règle s'applique aussi à l'ensemble de nos comportements quotidiens.
Il n'y a pas de fumée sans feu.


En grandissant, l'enfant va se choisir des modèles supplémentaires dans les personnes qu'il fréquente régulièrement. A nous de lui offrir des interlocuteurs de qualité afin qu'il puisse se construire positivement.


Alors, bien entendu, nous ne sommes pas des super héros, nous avons tous nos limites, nos faiblesses et nous ne pouvons pas être parfaits sur toute la ligne tout le temps... et heureusement, nos enfants doivent aussi apprendre la tolérance et le pardon.

Que faire quand un bébé ne parvient pas à s'endormir parce qu'il est "sur-fatigué"?

2 juin 2011

Le mettre dans son lit et le laisser pleurer jusqu'à l'épuisement total? Certainement pas!
C'est juste bon pour qu'il perde sa confiance en lui... et en vous! (si ça vous intéresse, dites-le moi, je peux développer pour vous ce point de vue dans un autre post)


Les bébés qui ont eu un moment d'éveil trop stimulant (et donc trop fatiguant) hurlent de colère de ne pas parvenir à s'endormir. Le moindre bruit, la moindre lumière est de trop.

Si en plus, il y a une petite gène: ballonnement, mal de gorge,... c'est d'autant plus "too much".


Il vaut toujours mieux prévenir que guérir mais parfois, on ne sait pas le faire.


La solution est simple, après avoir vérifié qu'il est propre et qu'il a assez bu, et après avoir vérifié que vous êtes calme - ou fait ce qu'il faut pour le redevenir, isolez-vous avec lui dans une pièce où il fait noir (type les toilettes sans la lumière) et bercez-le doucement en silence.

S'il aime être emmailloté, c'est le moment de le faire, sinon serrez-le un peu plus fort que d'habitude contre vous en l'entourant un maximum de vos mains, ça calme le système nerveux.


Ça marche très très bien, mais il faut être patient. Le sommeil obtenu est léger et on est donc susceptibles de devoir recommencer la manœuvre plusieurs fois.

A diffuser sans modération :-) et... courage!
Proudly designed by Mlekoshi playground