La periode "Terrible twos"

12 oct. 2011

"Terrible twos"?
C'est une période du développement de l'enfant qui apparait aux alentours de deux ans et qui est caractérisée par de nombreuses colères, des "non" très fréquents et des poussées d’agressivité.

Bon... mauvaise nouvelle... ça ne commence pas au moment ou le petit souffle sa seconde bougie pour s’arrêter quand on pousse sur le bouton stop. C'est un passage oblige dans le développement qui peut se passer rapidement ou... prendre plus de temps...


L'enfant prend conscience qu'il existe lui, en tant qu'individu, séparément de ses parents. Il apprend aussi a gérer les émotions qu'il ressent.
C'est stressant et angoissant pour lui, d’où les poussées de colère et d’agressivité quand il est perdu ou ne comprend pas ce qu'il ressent.


Mon homme a qualifie ça de période "jocari" (vous vous souvenez de ce jeu de balle attachée a un élastique qui revient toute seule quand on l'envoie au loin), je trouve que ca decrit bien le processus en cours.

Votre enfant part "au loin" (physiquement ou mentalement), de plus en plus loin a chaque fois, pour explorer le monde et puis il revient pour être rassure ou protégé face a ses nouvelles découvertes.


Alors, autant être honnête tout de suite, c'est fatiguant... épuisant parfois...


Heureusement, il existe des personnes qui nous ont fabrique des outils pour mieux communiquer avec nos enfants et gérer ces moments plus délicats.

Adele Faber et Elaine Mazlish ont écrit le livre "Parler pour que les enfants écoutent, Écouter pour que les enfants parlent", mieux connu sous le nom "méthode faber-mazlish", je vous le recommande chaleureusement. 


Isabelle Filiozat a aussi fait un livre sur le sujet, "J'ai tout essaye", dont j'ai entendu beaucoup de bonnes choses. Je ne l'ai pas encore lu...




C'est éreintant le métier de parent. Mon homme me dit souvent qu'il va se "reposer" au bureau (sachant qu'il y travaille ferme, ça montre bien que les parents au foyer ne sont pas des glandeurs! :-) ) 

Il faut se ménager des pauses "bol d'air", selon les possibilités: une promenade, un massage, un bain chaud, et surtout il ne faut pas oublier qu'on est des exemples pour nos enfants: si on ne parvient pas a gerer une situation delicate sans devenir verts de rage... pourquoi le feraient-ils? 

De même, quand c'est trop, il ne faut pas hésiter a dire "stop, maman est énervée, je veux que tu joues seul 5 minutes" ou encore demander a passer le relais si possible pour aller souffler.
Quand on a dépassé son stade de tolérance, on ne se contrôle plus et il vaut mieux un temps mort pour se recentrer.




Il faut aussi se méfier de nos réactions quand on est "en public", elles ont tendance a être plus fermes, juste pour éviter le regard culpabilisateur des autres.


Souvenons-nous que les seuls enfants parfaits sont ceux des gens qui n'ont pas d'enfants.




Je n'hesite jamais a prendre le parti de mes enfants et a les defendre contre des gens "bien pensants" qui ne savent pas ou ont oublie ce que sont des jeunes enfants.

Ça fait du bruit, ça rigole, ça ne se prend pas au sérieux, ça ne dort pas bien des enfants, c'est aussi perdu parfois, ou en colère, juste comme nous... et c'est normal!!




Ce qui m'amuse le plus c'est le regard dédaigneux, type "les pauvres, ils n'arriveront a rien s'ils continuent comme ça avec ces sales moutards" alors qu'on joue dans un magasin a essayer des chapeaux par exemple, ou qu'on est couverts de peinture et que quelqu’un sonne a la porte. 


J'hesite toujours entre leur tirer la langue ou leur lancer un "vieille carne psycho-rigide" a la figure, mais finalement, on s'en fout, on est heureux et c'est ce qui compte après tout :-)

4 commentaires:

laetibidule a dit…

J'ai le livre d'Isabelle et je le trouve génial !!! Faut que j'arrive à convaincre Chéri de le lire maintenant !!!
Quand à l'autre je doit le recevoir en fin de semaine et je l'attend avec impatience !!!
Bonne journée !!!

Cha** a dit…

Ah, mon fils a 15 mois et j'ai bien l'impression qui commence a traverser cette phase....
Ma patience parfois s'étiole et je me surprend à être ferme.... Je prends alors une bonne bouffée d'air, longue et profonde et essaye de ne pas hausser le ton en continuant à appliquer les préceptes de la communication non violente.
La réflexion que je me suis faite, est que c'est facile de pratiquer l'éducation respectueuse/non violente avec un tout petit. C'est lorsqu’il grandissent qu'il faut réussir a maintenir le cap.... Et ce n'est pas chose aisée...
A bientôt.

assmatcoco a dit…

J'ai lu les 2 livres
ils sont tres bien fait l'un comme l'autre on retrouve beaucoup de choses identiques
le deuxième vas peu être moins au fond du problème

je ne dirais pas que plus l'enfant grandi pls c'est dur e mettre en place une communication respectueuse, c'es plus par moment soit du fait des étapes de l'enfant ou de note fatigue

Anonyme a dit…

Le Livre j'ai tout essayé est une pure merveille !!! je l'ai dévoré

Proudly designed by Mlekoshi playground