Peut-on vivre sans plastique?

21 mars 2011

Le plastique est présent dans nos vies en grandes quantités:
on le retrouve dans la cuisine, la salle de bains, le salon, la chambre, dans nos vêtements, dans les meubles, sur nos murs, dans les objets du quotidien, dans le lit de notre enfant, contre sa peau, dans son système digestif, dans ses poumons,...

On ne l'a pas pas vu arriver... "C'est moche, mais c'est si pratique, ça ne casse pas, c'est léger"... On le jette dès qu'on ne l'utilise plus (en plus ça se recycle, la bonne excuse)...

Si vivre totalement sans plastique est utopique et un brin radical, nous pouvons nous poser la question de savoir s'il faut donner à ce matériau une si grande place dans nos vies.

Sans être chimiste, j'ai cru comprendre que plus encore que la matière première "plastique" en elle-même, ce sont plutôt les additifs (plus de solidité, plus de transparence, colorants,...) qui sont mis dans le mélange qu'il faut craindre pour notre santé.
Je ne doute pas que le réservoir de ma voiture doit résister au feu et aux chocs, et donc être en plastique très technique... mais est-ce que le plat dans lequel je stocke ma soupe pour la nuit ne pourrait pas être tout simplement en verre ou en inox?

Nous pouvons tous, très simplement, faire des choix qui, sans altérer notre qualité de vie, vont limiter la quantité de plastiques dans notre maison:
choisir des jouets en bois, des vêtements 100% coton (ou laine, ou soie), acheter des bouteilles en verre consignées pour les boissons (ou mieux, boire de l'eau du robinet filtrée), privilégier le bois, le verre et l'inox dans la cuisine, avoir un sac en tissu plié dans son sac a main pour les petites courses,...

Petit à petit, le roi plastique sera détrôné de notre intérieur. Pour la joie de nos sens... et de notre santé!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Tout à fait vrai!
Et en plus, comme la pénurie de pétrole (à la base du plastique) approche à grand pas, autant le garder pour ce qui est vraiment nécessaire!

assmatcoco a dit…

Un choix que je fais depuis déjà quelques temps.
Je n supprime pas tout le plastique de mon intérieur mais je diminue fortement, je privilégie le verre, l'inox

Syx a dit…

Effectivement, sans radicalement le supprimer, on peut tout simplement remplacer au fur et à mesure nos objets plastiques en fin de vie par des objets équivalents produit avec des matériaux nobles. Syx.

Aemi a dit…

Pour ma part je tente de supprimer totalement le plastique dans ma vie! J'en parle dans mon blog régulièrement! Je suis atterrée par les montagnes de déchets qu'on peut trouver sur les plages!
http://100objets.blogspot.fr

Proudly designed by Mlekoshi playground