Faut-il faire croire nos enfants au père Noël?

31 oct. 2010

Voici que Noël arrive. Mon petit Loulou aura 1 an et demi.

La question de savoir si on va lui faire croire au père Noël s'est donc posée... Décision difficile!

Si l'on choisit de lui dire que c'est une jolie histoire mais que Noel est avant tout une belle fête de famille, on court le risque de passer pour les salauds du village, ceux qui ne permettent pas a leur enfant de rêver... Et qui de plus, vont casser le rêve des enfants des autres...

Catherine Dumonteil Kremer en parle fort bien sur son blog (vous trouverez le lien ici a gauche parmis les blogs que je suis).

Je me permet de coller ci-dessous un extrait de "parents conscients" qui illustre fort ce que je pense: si on veut établir une relation de confiance vraie et profonde avec nos enfants, nous ne pouvons pas leur mentir. C'est un manque de respect!

Pour ce qui est de l'emerveillement, je fais confiance a mon fils, il sait prendre du plaisir et s'emerveiller devant de vraies et belles choses.


"... pour moi le fait de croire ou pas au père noel n'a rien à voir avec une opinion, il n'existe pas... Si quelqu'un croit en son existence ici je comprendrais qu'il la transmette à son enfant, mais là c'est très différent, nous sommes un groupe d'adultes qui ne croyons pas plus au père noel depuis longtemps, nous savons qu'il est une fable, et nous faisons ou pas passer ce message à nos enfants. 
Quand ma dernière fille Claire doutait de son existence parce que son institutrice lui disait que le père noel existait bien, j'insistais dans l'autre sens, parce que ce n'est pas une opinion que je donnais, c'était une vérité tangible. Quand je parle à mon enfant de la vie après la mort ou de l'absence de vie après la mort, pour moi je formule une opinion, une croyance. Mais sur le père noel ça n'en est plus une. 
La société est entièrement organisée à cette période pour berner les enfants, et c'est une insulte à la confiance aveugle qu'ils vouent à leurs parents. Je vois ça dans leurs yeux émerveillés quand ils voient ce fameux père noel dans les magasins : est-ce normal de réveiller artificiellement un état pareil ? 
Nos enfants peuvent être émerveillé par un champ de coquelicot, ou un papillon, par des éléments vrais de leur quotidien !
C'est peut-être un peu excessif ce que je raconte, mais en tout cas mes trois filles adorent noel et n'ont jamais entendu parler de père noel (si ce n'est au travers de sa légende), le simple fait d'être ensemble et de faire attention les uns aux autres, de chercher des cadeaux que chacun aime suffit à faire de cette fête quelque chose de sympa. Et puis il y a les décorations, les lumières... C'est un très joli rituel d'hiver.  "
Catherine Dumonteil Kremer


Et vous? Qu'en pensez-vous?

Interview sur le maternage avec Ingrid van den Peereboom

19 oct. 2010

Prenez le temps d'y jetter un coup d'oeil, Brind'info a interviewé Ingrid van den Peereboom:

Interview sur le maternage avec Ingrid van den Peereboom

Les bonbons acidulés contre les nausées de début de grossesse

19 oct. 2010

J'ai découvert en lisant des informations de préparation à l'accouchement type "Lamaze" qu'ils conseillent de prendre des bonbons acidulés pour calmer les nausées de début de grossesse.


Ca a fonctionné chez moi... J'ai eu cette fois-ci aussi des nausées comme pour ma première grossesse, heureusement, ça s'estompe courant du troisième mois (et oui... BB2 est en route pour le mois de Mai :-)


J'ai également lu pour les pauvres futures mamans qui souffrent de vomissements importants qu'une étude canadienne recommande un régime hyperprotéiné pour en venir à bout... A discuter avec votre médecin, of course!


Donc, haro sur les nounours sûrs, sur les grenades et les petits cocas :-)

Pas très bio tout ça...
Pour les futures mamans végétariennes qui ont la fibre "home made", voici un super bouquin de recettes de bonbons, avec la recette des cocas acidulés sans gélatine animale (avec de l'agar agar).

En 14 mois, mon fils ne s'est jamais endormi en pleurant...

14 oct. 2010

En endormant mon grand garçon de 14 mois ce soir je me suis fait la remarque qu'il ne s'est jamais endormi en pleurant.
C'est juste une constatation, une évidence pour certains, une aberration pour d'autres.
Je ne prêche pas, ni ne condamne ceux qui pensent autrement.


Mon fils est un bébé confiant, il a confiance en lui-même (quand il demande, il sait qu'il sera écouté) et en nous. Il est souriant et heureux...


Vous allez me demander "mais comment s'endort-il, alors?".

Il s'endort: en têtant, en biberonnant, en faisant un câlin, dans l'écharpe de portage, dans le porte-bébé, en promenade dans la poussette, en voiture,...

Nous avons quelques astuces: la musique douce (comme la harponomie de Vanessa Gerkens), chanter une berceuse, lui gratouiller le dos, lui masser le ventre, un peu de chaud (bouillotte de noyaux de cerises) dans le bas du dos,...

La liste n'est pas exhaustive :-)


J'ai lu récemment le livre "Le concept du continuum", très intéressant! Je n'accroche pas avec tout ce qui est dit mais je pense que d'une certaine façon, notre Corentin est un bébé du continuum...
Comme je suis fière de lui!

Ça fait du bien de sentir un peu d'eau dans son moulin, en tant que maman maternante, on se sent un peu seule et incomprise parfois...
Proudly designed by Mlekoshi playground