Et si nous changions nos habitudes de tout jeter?

26 juil. 2010

Nous vivons dans une société "kleenex". Les habitudes, le temps après lequel on court, les publicités,... Tout autour de nous nous pousse à utiliser des objets à jeter.

Les bics, les mouchoirs, les lingettes en tous genres, les langes, les cotons de démaquillage, les protections périodiques, l'essuie-tout (alias sopalin) sont autant d'objets de notre quotidien dont nous avons oublié négligé l'alternative qui dure.


Pourquoi avoir 50 bics qu'on ne retrouve jamais alors qu'on peut avoir un seul et unique stylo qui va prendre avec le temps la forme de notre écriture et lui donner du cachet?
Il existe maintenant une immense variété de couleurs d'encre - bleu (évidemment), vert, rouge, rose, violet, noir, ...
En lui ajoutant un réservoir rechargeable, on parvient à écrire en ne produisant que très peu de déchets.


Les mouchoirs en papier sont une magnifique invention quand on a la sinusite du siècle (beeeuuurkk) et qu'il ne faut surtout pas partager ses microbes.
Maintenant, 95% du temps, surtout quand on a le rhume des foins ou toute autre allergie, le nez ne fait couler que de "l'eau".

Les mouchoirs en tissu (si, si, vous en avez déjà vu, un mouchoir d'homme en tissu) sont infiniment plus doux et super faciles à réaliser: un carré de tissu en coton de 20x20 cm, surfilé ou avec un petit bord, dans des couleurs vives pour les enfants et plus discrètes pour monsieur et madame.
Pas besoin de le garder 3 ans non plus avant de le laver, on peut en fabriquer autant qu'on utilise de jetables et les laver souvent...


Les lingettes, notre société en est fan!!
Pour se démaquiller, pour se laver les mains, pour le change du bébé, pour prendre les poussières, pour nettoyer le sol, la liste n'est pas exhaustive...

Il existe de nombreuses alternatives:

- Une lingette lavable avec du liniment oléo-calcaire ou de l'huile (d'amande douce, de noyaux d'abricots,...) pour le change (tutoriel des lingettes lavables pour le change) et... pour se démaquiller (tutoriel des lingettes lavables pour le visage). Essayez, vous serez bluffée par votre bonne mine du lendemain matin!



- Des linges en coton (type tétras) sont parfaits pour frotter des petites mains pleines de compote ou débarbouiller de la purée sur le bout du nez. Pas besoin d'investir dans du tissu, vous avez surement un vieux drap troué qui traîne dans une armoire, coupez le en carrés de 40X40cm et hop, l'affaire est dans le sac!

- S'il y a beaucoup de compote à essuyer, on peut fabriquer (ou acheter, ça existe tout fait) des débarbouillettes - de grandes lingettes lavables. Les miennes font 15x15 cm mais je vais fabriquer les prochaines plutôt en 20x20 cm. Une face polar (facile à détacher) et une face molleton de coton (tout doux).


Je peux vous écrire un article fleuve, il reste les langes lavables (beaucoup plus doux pour les fesses), les serviettes lavables ou la mooncup, ...

J'ai investi dans du molleton de coton et je compte me fabriquer toute une batterie de loques, tétras, débarbouillettes, lingettes, mouchoirs, qui passent à 60° pour être décrassées en profondeur de temps en temps.

Je vous met les photos dès que c'est fait!

Faites-moi parvenir sur facebook - le groupe "je passe au lavable"- les photos de vos créations, invitez vos amies sur le groupe et gagnez des lot de débarbouillettes...

Emission "Passage au vert", les bébés écolos chics et tendance

3 juil. 2010

Emission du 18 Juin:

Les bébés aussi sont à la mode bio et écolo !
 
Visite avec la créatrice Stéphanie Berrahma des boutiques La Coccigrue et les Biogosses

Et si l'écologie des tout petits était l'avenir des grands ?... 

Voici le lien pour revoir la vidéo

La roséole, petits boutons, beaucoup de fièvre et un état grincheux

3 juil. 2010

En ce début d'été, un virus circule parmi les bébés: la roséole.

Ça a commencé en début de semaine par une fièvre de Cheval, qui ne diminue pas avec le dafalgan (typique de la roséole).

Après 48h de fièvre, on est allés chez le pédiatre pour vérifier qu'il ne s'agissait de rien de grave: chez les bébés, en cas de forte fièvre on peut redouter une otite ou une bronchite ou une infection urinaire ou... Ou la roséole ou la varicelle.

On a donc attendu et comme prévu, fin du 4ème jour, la fièvre est tombée d'un coup et des petits boutons - petites plaques roses sont apparus.

C'est bénin comme affection mais très éprouvant pour les parents: 4 nuits a lutter contre la fièvre en refroidissant la tête dans son sommeil (agite...) pour éviter la surchauffe et le risque de convulsions.

En plus, un des symptômes est l'humeur maussade, pestante et grincheuse!
Pas de répit donc quand la roséole est dans la place.

Les boutons restent 3-4 jours et sont sensés ne pas trop gratouiller: encore a voir, il est bien agite pour que les boutons ne chatouillent pas même un peu.

Beaucoup de patience, de sang froid, de gant de toilette humide et de bains et surtout... beaucoup d'amour sont les remèdes a la roséole.

Je lui met tout de même de l'aloe Vera pour soigner et adoucir la peau (comme avec les boutons de chaleur).

Bonne nouvelle, comme la varicelle, quand c'est fait, c'est fait, on tourne la page d'un virus contre lequel il est immunise maintenant.
Proudly designed by Mlekoshi playground